Se chauffer au bois : les Poêles

Le Poêle à pellet

Les poêles à granulés sont des appareils de chauffage très techniques.
On peut distinguer deux grands types : alimentés manuellement ou par une vis sans fin relié à un silo de stockage. Dans ce second cas, il vous faut prévoir l’espace nécessaire.
Un poêle à pellet nécessite lui aussi une évacuation des fumées. Même s’il produit beaucoup moins de suies, vous devez installer un conduit de fumée aux normes actuelles.
Le poêle à pellet fonctionne aux granulés de bois, mais nécessite également une alimentation électrique ! On oublie souvent ce point, mais lors d’une panne de courant, le poêle à granulé ne peut fonctionner. Le poêle à pellets étant équipé d’une soufflerie et d’un mécanisme automatique de chargement, il émet également un bruit faible mais constant. On évitera de le placer proche d’un espace de couchage ou vers le home cinéma du logement. Il existe également des poêles à pellets bouilleurs qui peuvent chauffer l’eau du circuit de chauffage central, une contrainte supplémentaire à bien intégrer dans votre plan d’aménagement.

Les poêles bouilleurs

Les poêles bouilleurs permettent de diffuser la chaleur en reliant l’énergie du bois au réseau de votre chauffage central. C’est une excellente manière de profiter dans toute la maison d’une source d’énergie très bon marché et renouvelable. Le poêle bouilleur nécessite la plupart du temps un ballon thermorégulateur, un gros ballon d’eau qui fera office de tampon calorifique. Différents équipement électromécaniques accompagnent cette solution (capteurs, horloges, circulateurs). Il faut donc prévoir dans le détail les espaces techniques nécessaires, les passages de réseaux, les évacuations, et bien sûr le conduit de fumée. Si vous êtes en phase de conception d’une maison neuve, placez ces contraintes à l’origine du projet. L’installation d’un appareil de chauffage au bois relié au chauffage central est souvent plus aisée dans une construction neuve qu’en rénovation.

Le bois : le combustible écologique

Prévoir un espace de stockage au sec pour votre combustible ! Il vous faut impérativement un abri à bois.
Pour profiter des meilleurs prix, vous aurez besoin de pouvoir stocker la consommation d’une année de bois ou de granulés de bois : cela prend de la place !
Si vous disposez de beaucoup d’espace, voyez large ; la possibilité de stocker deux ou trois années de bois de chauffage vous permet d’acheter du bois non sec, souvent moins cher, et vous pourrez alors gérer vous-même le séchage de votre bois de chauffage. N’oubliez pas qu’un bois sec produit plus de chaleur, encrasse moins votre conduit de fumée, et pollue moins !

Si vous optez pour un poêle à granulé ou poêle à pellet, prévoyez que la livraison puisse se faire sur palettes : un espace de stockage accessible avec un véhicule lourd à hayon est alors grandement apprécié. Il est plus facile de pouvoir déplacer une palette au tire-palette sur un sol dur et plat que de devoir porter un à un les sacs de granulés de bois.

Savoir faire du feu
Que faire des cendres de votre chauffage au bois ?