Poêle à bois, Cuisinière à bois, comment choisir ?

Choisir un chauffage à bois est une solution économiquement intéressante, mais techniquement, le choix est vaste.


Les différents appareils de chauffage à bois présentent des avantages et des inconvénients. Comment bien choisir un fourneau adapté pour votre maison ou votre appartement ?

il n’est pas évident d’établir un comparatif des poêles à bois, mais voici quelques éléments à connaître.

Le Poêle à bois « classique »

Un bon fourneau à bois classique a l’avantage de la simplicité et c’est dans cette gamme que vous trouverez le plus grand choix d’appareils de chauffage.
Le rendement atteint par les poêles modernes, dits « à double combustion« , permet de récupérer un maximum de chaleur, en utilisant le combustible le moins cher. Le bois de chauffage est en effet l’une des sources d’énergie parmi les plus abordables. De plus, il est facile de trouver des fournisseurs pour acheter du bois du chauffage. Vous pouvez même réaliser votre affouage pour profiter encore d’un meilleur tarif pour votre source d’énergie.

Les poêles à bois modernes sont disponibles dans une très grande variété de styles, de puissance, d’encombrement et vous pouvez trouver des options intéressantes : Poêle à bois rotatif, avec ou sans four pour cuisiner, en acier, en pierre ollaire ou stéatite, poêle de masse, poêle décoré en faïence ou poêle design aux courbes épurées…

L’installation d’un poêle à bois classique est la moins contraignante.
Prenez bien en compte dans votre projet d’aménagement la position du conduit de fumée (on privilégiera la sortie au point le plus haut de la toiture), la solidité du sol sur lequel va reposer le poêle (notamment s’il s’agit d’un poêle de masse), l’encombrement du poêle, et bien sûr son positionnement dans l’habitat, qu’on essaiera de placer au point central de la construction.
Faites simple : pensez qu’un conduit de fumée d’un seul tenant et tout droit est plus facile d’entretien qu’un conduit comportant des coudes. On passe beaucoup de temps à regarder son feu : placez votre poêle dans une pièce de vie où il vous sera agréable de profiter de la douce chaleur et de la danse des flammes.
Un poêle produit forcément un peu de poussières et de cendres : prévoyez un sol facile à balayer et nettoyer, ininflammable et solide, comme un beau dallage en pierre naturelle ou un joli carrelage.

La Cuisinière à bois

Objet traditionnel des habitations rurales, la cuisinière à bois a su se réinventer ! Consultez les sites de vente en ligne des fournisseurs : vous serez surpris de la beauté et de la technicité des cuisinières à bois des grandes marques d’aujourd’hui. Rien ne vous empêche d’intégrer votre chauffage au bois dans une cuisine intégrée au goût du jour.
La cuisinière à bois présente l’énorme avantage de vous fournir l’énergie de cuisson au prix du bois de chauffage. Rien de mieux pour faire mijoter un bourguignon, une daube ou un Baeckeofe qu’une cuisinière à bois que vous alimentez pour chauffer votre maison.
Généralement équipée d’un four, la cuisinière à bois peut également faire office de poêle bouilleur, qui va chauffer l’eau de votre réseau de chauffage central.
L’installation d’une cuisinière à bois est un peu plus contraignante. Forcément située dans la cuisine, celle-ci devra pouvoir être équipée d’un conduit de fumée.
Les cuisinières à bois sont d’une largeur assez importante : il vous faudra prévoir l’encombrement nécessaire dans votre aménagement de cuisine.
Si vous optez pour une cuisinière à bois de type « bouilleur« , il faut bien sûr prévoir le passage du réseau de chauffage au voisinage de votre cuisinière, ainsi que la place du ballon thermorégulateur.
Vous devez également aménager votre espace cuisine de manière à ce que les équipements froids (réfrigérateur, congélateur, cave à vin électrique) soient éloignés de cette source de chaleur.
Toutes ces contraintes doivent être prises en compte pour une installation optimale qui vous donnera entière satisfaction.

 

Savoir faire du feu
Que faire des cendres de votre chauffage au bois ?