Faire sécher son bois de chauffage

Un bon feu qui chauffe bien et longtemps ne s’obtient qu’avec un bois sain, et parfaitement sec. Il faut accorder une très grande attention au séchage du bois de chauffage.

Le marché du bois énergie est tendu : les exploitants forestiers disposent de peu de stocks, et la plupart du temps, le bois que vous vous faites livrer n’est pas suffisamment sec.

Procédez à un séchage intelligent du bois est fondamental.

L’emplacement du séchoir à bois

Pour votre abri à bois, choisissez un endroit facilement accessible par un véhicule lourd ou un attelage de remorque, pour ne pas avoir à porter inutilement votre bois.
S’il vous est livré en longueur d’un mètre, prévoyez l’espace nécessaire pour le sciage futur de vos bûches : il serait dommage d’avoir à tout porter de nouveau pour le scier.

Formez une pile stable et sécurisée en formant des piles d’arrêts à chaque extrémité : une couche de bûches dans un sens, une couche dans l’autre sens. Ne montez pas trop haut ! le bois de chauffage doit rester accessible sans danger.

Idéalement, le bois doit être placé à l’abri des intempéries, protégé par exemple des pluies dominantes par le pignon d’une maison ou d’un abri de jardin. Évitez les endroits sombres ou humides, qui favoriseraient la croissance de champignons ou l’attaque de parasites xylophages. Un tas de bois au soleil sèche plus vite qu’à l’ombre.

Le bois ne sèche qu’avec l’air.
C’est surtout un endroit aéré dont le bois à besoin. Si votre pile de bois de chauffage est au vent, ou dans un courant d’air, ce n’est que mieux ! Evitez les hangards complètement fermés, privilégiez les cloisons ajourées ou les filets, qui laisseront passer l’air à travers votre abri. Un abri bois bien ventilé est efficace.

Un abri à bois bien sec, dessus et dessous !

Ne laissez pas votre bois à la pluie et à la neige. Couvrez votre abri à bois. Si vous optez pour une couverture en tôle ondulée, prenez soin de bien sécuriser votre installation. Les tôles ondulées ont une grande prise au vent, et une tempête ou une forte rafale peuvent les arracher. La tôle ondulée existe en métal ou maintenant en plaques goudronnées.
Vous pouvez également trouver un grand choix de bâches aux coloris relativement discrets pour couvrir votre pile de bois de chauffage. Là aussi, prenez soin de bien sécuriser la bâche au moyen de sangles ou tendeurs.

Le bois doit également être protégé de l’humidité venant du sol : prenez la précaution d’empiler votre bois sur une surface sèche. Si vous êtes à même la terre, utilisez des palettes, deux lignes de parpaings ou deux poteaux parallèles. Le bois ne pourirra pas par la base et sèchera mieux.
Refendez les bûches les plus grosses avant séchage, et empilez soigneusement le bois de manière à former une pile stable. Vous trouverez de très bonnes fendeuses de bûches électriques dans le commerce, à l’achat ou à la location.

Vous pouvez acquérir un appareil permettant de mesurer l’humidité du bois : un HUMIDIMÈTRE, mais l’investissement est important pour un bénéfice assez réduit.

Le bois est suffisamment sec environ 18 mois après sa coupe, l’idéal est de brûler du bois de chauffage coupé il y a deux ans et stocké correctement.

De nombreux constructeurs proposent des Abris bois préfabriqués. Certaines constructions sont très esthétiques et ne dénatureront pas les plus belles propriétés.

L’affouage nécessite un équipement assez conséquent
Conseils pour le chauffage au bois