Comment bien choisir une tronçonneuse

Voys y pensiez depuis quelque temps… Acheter une tronçonneuse, vous êtes prêt ?

Quelques petits conseils utiles avant d’acheter la tronçonneuse qu’il vous faut.

La tronçonneuse idéale pour l’affouagiste

Nous partirons du postulat que vous allez faire votre affouage et que vous cherchez donc une tronçonneuse pour un usage occasionnel, l’abattage d’arbres de diamètre inférieur à 45 cm et le façonnage des bûches en stères. Les bûcherons professionnels n’ont de toute manière sans doute pas besoin de cet article 🙂

Déjà on prend une VRAIE MARQUE de tronçonneuse

Une tronçonneuse, c’est un outil relativement cher, et il s’agit de ne pas se rater. Oubliez tout de suite les marques inconnues, les marques de supermarché et les produits exotiques.

En effet, on va utiliser cette tronçonneuse sur une durée de 12/15 ans ; il s’agit de pouvoir l’entretenir, la réparer, la faire durer.

Donc il me semble évident qu’il faille prendre une grande marque, réputée pour sa qualité, et dont vous trouverez facilement les pièces de rechanges. La plupart des éléments d’une tronçonneuse peuvent être changés. Ces éléments ne sont pas forcément très onéreux, aussi il faut pouvoir être certain de trouver facilement les pièces à l’avenir : guides de chaînes, carters, bougies, boutons, démarreurs, frein de sécurité, une grande marque permet d’avoir un suivi et un approvisionnement.

Inutile de prendre une tronçonneuse géante

Vu le prix, il est tentant d’acheter une tronçonneuse énorme avec un très grand guide, et un moteur surpuissant. Ce n’est pas forcément une bonne idée. En effet, une grosse tronçonneuse est beaucoup plus lourde. Comme vous êtes débutant et que vous n’avez pas l’entraînement, vous allez vous fatiguer beaucoup plus vite. N’oubliez pas que c’est un outil qu’on porte ; quelques kilos de plus, c’est beaucoup de fatigue en fin de journée. De plus, un grand guide n’est pas utile si vous n’abattez pas d’énormes sections. L’essentiel du travail à la tronçonneuse est le façonnage des stères, et là vous aurez besoin d’un outil maniable et qui ne vous fatigue pas.

Vous devez pouvoir porter d’une main la tronçonneuse sans fatiguer.

Privilégiez la puissance à la taille

Il vaut mieux préférer un engin petit mais puissant : vous fatiguerez moins le moteur si vous disposez d’une puissance suffisante, surtout si vous coupez du bois très dur. Essayez de trouver le modèle le plus léger avec la puissance réelle la plus élevée.

Choisissez un type de chaîne adaptée

On trouve des tronçonneuses à chaîne large ou à chaîne fine. La chaîne large est plus solide mais elle attaque le bois plus largement : il faut donc une puissance plus élevée du moteur pour une chaîne large. Si vous optez pour un moteur un peu moins puissant, privilégiez une chaîne fine, le rendu en sera meilleur. Notez bien la référence de la chaîne nécessaire à votre modèle, vous pourrez en commander facilement en ligne si vous disposez de la bonne référence

Une bonne tronçonneuse c’est aussi :

Une tronçonneuse qui démarre facilement. Faites l’essai avant d’acheter ! Si vous vous épuisez à la démarrer, ce n’est pas une bonne idée. Vérifiez que les réglages de ralenti et de régime sont faciles à effectuer

Une tronçonneuse dont on retend la chaîne aisément. Il existe maintenant des outils avec des systèmes très ingénieux pour retendre la chaîne, cela peut être une option intéressante. Vérifiez avant d’acheter qu’il est facile et aisé de régler la tension de la chaîne : au bois vous n’aurez pas envie de passer du temps à régler.

La consommation d’essence d’une tronçonneuse est une donnée importante mais les constructeurs sont très discrets à ce sujet, aussi il est mal aisé de comparer.

L’accès aux réservoirs d’huile et d’essence doit être facile, les bouchons doivent être imperdables (reliés par une petite attache au corps) et on appréciera un réservoir d’essence de grande taille.

Le frein de sécurité doit s’actionner parfaitement, d’une simple poussée. C’est vital pour votre sécurité.

N’oubliez pas les accessoires !

Qui dit tronçonneuse dit obligatoirement :

Jerrycan pour l’essence, doseur pour le mélange, additif et huile moteur, outils pour le réglage, sac de transport, entonnoir (avec filtre c’est pratique), la bonne lime pour aiguiser la chaîne, et bien sûr huile de chaîne, carburant, gants, casque, dispositif anti-bruit, pantalon anti coupures… Négociez donc ces accessoires lors de l’achat !

L’affouage nécessite un équipement assez conséquent
Conseils pour le chauffage au bois